La mise en scène

Elle est assurée par un jeune comédien et metteur en scène: Sébastien Ribaux.

Né à Neuchâtel en 1976, Promotion 2005 de l’Ecole du Théâtre des Teintureries de Lausanne, école professionnelle d’art dramatique. Il est un des membres fondateur de la Compagnie ammoniac ainsi que de Dog Production.

il co-met en scène avec Juliette Flipo La Prose du Transsibérien de Blaise Cendrars. Il travaille en tant qu’assistant à la mise en scène pour Sophie Rousseau pour le spectacle «Quel chemin reste-t-il que celui du sang?», textes autour d’Ulriche Meinhof (Printemps 2009 et automne 2010). Il réalise la mise en scène de Ophélies, spectacle autour d’écrits bruts pour le festival de la Cité à Lausanne, en été 2009. Il met en scène L’Homosexuel ou la difficulté de s’exprimer de Copi en février 2011 et Bec et Ongles d’après le texte de Perrine Le Querrec en mai 2012. A l’Ecole du Théâtre des Teintureries, il donne, avec la Compagnie des Lucioles (Marcial di Fonzo Bo – Pierre Maillet), au printemps 2012, un stage d’après Bizarra de R. Spregelburd. Il met en scène, au printemps 2013, Une visite inopportune. En juin 2013, il crée trois performances avec Dog Production autour de la maladie psychique, d’après des groupes d’écritures et des interviews dans le centre thérapeutique de jour de la Clinique psychiatrique de Nant. En juillet de la même année, il fait la mise en scène de Dis moi Blaise Cendrars… pour le projet Transvaldésia de la Fondation de l’Estrée, spectacle extérieur et itinérant. En 2014, en tant que consultant à la mise en scène, il participe aux projets Peau de Tambour (H.Michaux), de la Cie Patte Blanche, et Agamemnon A mon retour du supermarché j’ai flanqué une raclé à mon fils, de R. Garcia, des compagnies Push-Up et le Vème Quartier.

Il est lauréat de la bourse de compagnonnage pour jeunes metteurs en scène de la Ville de Lausanne et du Canton de Vaud pour les saisons 2014-2016. Durant la saison 2014, il assiste Guillaume Béguin dans sa création Le Théâtre Sauvage, au théâtre de Vidy, et Bruno Geslin, au théâtre de l’Archipel de Perpignan, pour sa création Chroma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *